Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 14:20

 

Finances AlzheimerLa maladie d'Alzheimer coûte cher, terriblement cher. Elle coûte sur le plan affectif, sur le plan physique et bien sûr sur le plan financier dont il va être question dans le présent article. La maladie va être d'autant plus coûteuse que le stade de la maladie va être avancé en raison des besoins de surveillance et d'aides que le malade va nécessiter.

 

Il existe un certain nombre d'aides financières disponibles pour faire face à ces dépenses (la plupart des aides sont publiques, dispensées soit par l’État, soit par les collectivités locales, soit par la Sécurité Sociale). Certes, il reste toujours des sommes très importantes à charge pour les familles, car ces aides ne couvrent que partiellement les dépenses, néanmoins, il est important de les connaître pour pouvoir les mobiliser.

 

Pour les malades de moins de 60 ans :

  • Les malades de moins de 60 ans peuvent bénéficier de la part de l'Assurance Maladie des indemnités journalières, de l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) et de l'Allocation Compensatrice Tierce Personne (ACTP pour financer les aides à domicile nécessaires).

 

Pour les malades de plus de 60 ans :

  • Les Départements (Conseil Généraux) financent en partie et sous conditions de perte d'autonomie les soins de la vie courante et la surveillance des malades de plus de 65 ans au travers de l'Allocation Personnalisée à l'Autonomie (APA).

  • La Sécurité Sociale peut mettre à disposition une allocation de retour après hospitalisation sous conditions.

  • Les communes et les caisses de retraite peuvent accorder des aides à leurs administrés ou à leurs retraités (en général ayant plus de 60 ans) pour la prise en charge d'aides ménagères (Aide Sociale Adulte et Prestation de Carde à Domicile).

  • La Caisse d'Assurance Maladie (Sécurité Sociale) peut verser une pension d'invalidité aux plus de 60 ans sous conditions.

 

Pour tous les malades :

  • La Sécurité Sociale prend en charge à100% une très grande partie des soins et traitements nécessaires au malade (notamment certains frais de transport médical) dans le cadre des Affections de Longue Durée (ALD) Exonérantes. Certains matériels médicaux peuvent également être pris en charge par la Sécurité Sociale.

  • Certaines mutuelles peuvent compléter les prestations de la Sécurité Sociale y compris dans des domaines non pris en charge par la Sécurité Sociale (ostéopathes par exemple).

  • L’État accorde des réductions d'impôts pour l'emploi de salariés à domicile, notamment pour les aides ménagères ou les aides sociales à domicile. Des réductions d'impôts sont également possibles pour les frais d'établissement des personnes dépendantes.

  • Les Caisses d'Allocations Familiales peuvent verser sous conditions des Aides au Logement (AL ou APL).

  • La carte d'invalidité permet de bénéficier de conditions d'imposition plus favorables (demi-part supplémentaire, taxe d'habitation réduite, exonération de redevance TV) sous conditions.

 

Vous trouverez progressivement des éléments complémentaires sur les principales aides financières dans les articles de ce site (cf. liens ci-dessous).

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires