Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 22:02

 

 

 

Rôle du kinésithérapeute

Le kinésithérapeute ou masseur-kinésithérapeute exercice une profession paramédicale (c'est un professionnel de santé). Il vise à réhabiliter les fonctions motrices de ses patients par la gymnastique et le massage. Il intervient principalement sur les muscles et les articulations pour restaurer un meilleur fonctionnement suite à des douleurs, à des traumatismes ou au vieillissement.

 

Le kinésithérapeute peut utiliser différents accessoires et appareils pour rééduquer son patient : appareils à ultrasons pour réchauffer et masser en profondeur, lampes à infrarouges pour réchauffer en surface, poches à glace pour calmer la douleur, électro-stimulation pour tonifier ou calmer certaines douleurs... Toutefois, la majeure partie des actions sont faites soit par le patient (mouvements visant à assouplir une articulation ou renforcer un groupe de muscles...) soit par le « kiné » lui-même qui use beaucoup de sa personne pour manipuler, assouplir et masser les organes à traiter.

 

Prise en charge Sécurité Sociale

Le kinésithérapeute est pris en charge par la sécurité sociale française (60% des honoraires en régime courant, 100% des honoraires en ALD : voir ce terme) après prescription par le médecin traitant et demande éventuelle d'entente préalable à la caisse de sécurité sociale du malade (la demande, si nécessaire, se fait avec l'aide du kinésithérapeute). Il est à noter que les modalités de demande préalable se sont simplifiées au cours des dernières années : pour les affections liées à la maladie d'Alzheimer, elles ne sont nécessaires qu'au-delà de 30 séances (en prescription initiale ou par renouvellement).

 

En France, il y a environ 70.000 kinésithérapeutes (2010) dont 20% sont salariés et 80% exercent en libéral dans un cabinet spécialisé. Environ 40% des masseurs-kinésithérapeutes sont des femmes.

 

Les kinésithérapeutes sont organisés dans un Ordre (comme les médecins) depuis 2004. Cet ordre est chargé d'organiser, d'administrer et de représenter la profession. Tous les professionnels en activité (sauf ceux travaillant pour le ministère de la Défense) sont tenus de s'y inscrire.

 

Le kinésithérapeute et Alzheimer

Dans le cas de la maladie d'Alzheimer, le rôle du kinésithérapeute va évoluer avec le temps en fonction de l'état du malade. En fin de premier stade de la maladie, le kinésithérapeute pourra intervenir pour entretenir les fonctions d'équilibre et de marche du patient. Il s'agira d'un entraînement courant pour maintenir en bon état les capacités de déplacement du patient. Par la suite, quand le patient se déplacera moins, les muscles et les articulations peuvent s'engourdir et les tendons peuvent se raidir, et même, à partir d'un certain stade d'immobilité, les tendons peuvent se rétracter. Le rôle du kinésithérapeute sera de faire faire au malade des mouvements destinés à maintenir la souplesse de ses membres, puis de pratiquer des massages et des étirements qui assoupliront les muscles et les tendons raidis.

 

Compte tenu du nombre de séances et de leur périodicité rapprochée, il convient que les relations entre le kinésithérapeute et le malade soient sereines et cordiales. Il est important que des liens se nouent entre les deux personnes pour que le malade accepte les interventions du « kiné » quand la communication orale sera plus difficile.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires