Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 20:17

Rendre l'environnement du malade sûr

 

 

A partir d'un certain moment, il sera important de traiter tous les endroits où le malade a des risques de se faire mal ou de se blesser (chute, coup, brûlure, électrocution, coupure...).

 

Limiter les risques de chutes

Il est important alors de traiter les sols pour éliminer ou limiter l'accès à tous les endroits où le malade d'Alzheimer risque de se prendre les pieds ou de trébucher : les tapis, les seuils, les marches, les pieds de meubles en particulier certains lampadaires, les fils électriques et autres rallonges, les meubles bas (tables de salon, chaises d'enfants, tabourets...)...

 

Protéger les angles

Le patient atteint de la maladie d'Alzheimer risque de se cogner à tous les angles auprès desquels il passe. Il convient donc de protéger les angles vifs et durs contre lesquels il peut se blesser, en particulier les corniches de certains meubles bas, les angles droits des tables et autres meubles (en particulier dans la cuisine). Cela peut se faire en mettant en place des protections souples ou en mettant en place des meubles arrondis, en particulier des tables rondes avec des rebords arrondis...

 

Veiller à l'électricité

Il est important d'avoir des prises électriques et des rallonges récentes avec des contacts électriques protégés de telles manière qu'une manipulation malhabile ne puisse permettre à la personne de s'électrocuter. L'appartement doit être équipé d'un disjoncteur à haute sensibilité pour couper le courant en cas du moindre défaut électrique et en cas d'électrocution. Si la personne avait l'habitude de bricoler, il est important de mettre à l'abri les outils qu'elle avait l'habitude d'utiliser (tournevis ou pinces pour couper les fils électriques en particulier...). Il peut être intéressant de mettre à la disposition de l'ancien bricoleur des coffrets ou des boites (par exemple et en fonction de l'acceptation par le malade : bricolage, construction, maquettes, jeux, tissage, art créatif...) qui lui permettront de se livrer à son occupation favorite sans risque.

 

Attention aux coupures

Les coupures peuvent provenir d'objets coupants usuels utilisés de manière malhabile (couteaux, fourchettes, ciseaux, lames de robots électriques...). Ils peuvent également provenir d'objets en verre que le malade aurait cassés par inadvertance (la cuisine est un lieu dangereux à cet égard, les bibliothèques et les portes en verre présentent des risques). Les risques proviennent également des boites de conserve que l'on peut ouvrir sans ouvre-boites (boites à ouverture incorporée) avec le couvercle desquelles il est très facile de se couper très profondément. Il est donc important de mettre tous ces objets coupants en sécurité, voire de limiter drastiquement leur disponibilité en les remplaçant par des conditionnements sans risques (par exemple : surgelés, boissons en boites cartonnées...).

 

Mettre sous clef les objets à risque

Outre les serrures traditionnelles dont l'utilité est certaine et l'usage recommandé, il existe différents appareillages permettant de verrouiller les réfrigérateurs, les meubles et autres salles de rangement de manière à mettre en sécurité les objets à risque.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires