Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 08:59

 

 

 

Définition

D'une manière générale, un accueil de jour est un lieu proposant pendant les heures ouvrables des activités à des personnes ayant des besoins proches dans le domaine de la prise en charge ou du développement social. La forme des accueils de jour a d'abord été développée par des associations militantes puis reprise et multipliée (dans une certaine mesure) par les pouvoirs publics. Les accueils de jour reçoivent, pendant la journée, des personnes ayant le plus souvent une certaine forme de dépendance et qui ne nécessitent pas de structure lourde de prise en charge.

 

L'intérêt des accueils de jour est :

  • pour la personne accueillie, de bénéficier d'une prise en charge adaptée à son état tout en continuant à habiter à son domicile, tout en conservant une partie des habitudes qui lui permettent de structurer sa vie,

  • pour son entourage, de permettre de vaquer à ses propres occupations, professionnelles ou non, de se reposer et de disposer de temps pour s'occuper des affaires qui nécessitent une disponibilité importante.

 

Il existe donc toutes sortes d'accueil de jour qui s'adressent à des populations très différentes comme, par exemple, des personnes souffrant de solitude ou d'exclusion, des personnes handicapées, des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées, des personnes âgées...

 

 

L'accueil de jour Alzheimer

Pour ce qui concerne les malades d'Alzheimer, l'accueil de jour, dans le mode de fonctionnement classique, est une structure qui comprend un nombre de places variable (10 à 20 personnes le plus souvent) et qui accueille un ou plusieurs jours par semaine, à jour fixe généralement, des malades pendant les heures ouvrables.

 

Certains experts distinguent des accueils de jour informels dans lesquels des institutions spécialisées (maison de retraite par exemple) reçoivent des demi-pensionnaires qui viennent simplement déjeuner ou des habitués externes qui participent à des activités de cette institution sans pour autant y habiter.

D'autres experts recommandent de bien séparer les patients à temps plein dans les maisons de retraite et les patients en accueil de jour pour des raisons d'équilibre des relations entre populations de soignants et patients : il semblerait que la venue quotidienne de patients souvent différents perturbent les équilibres fragiles qui existent dans les maisons de retraite avec les pensionnaires à temps plein.

 

Toutefois, en raison du nombre limité de places d'accueil de jour en France, il existe toutes sortes de modalités de fonctionnement des accueils de jour dont beaucoup sont intégrés dans les maisons de retraite. Un intérêt de cette formule est de préparer et dédramatiser une éventuelle entrée en institution à temps plein.

 

 

Les activités menées

Les malades en accueil de jour, outre le repas de midi, vont pouvoir participer à différentes activités qui contribueront à les stimuler et à entretenir leurs capacités fonctionnelles : stimulation cognitive, jeux et autres activités de détente, art-thérapie sous les différentes formes envisageables...

 

Une journée typique pourra ressembler à ce qui suit :

09h00 – ouverture de l'accueil de jour, mise à disposition d'une collation (petit déjeuner)

10h00 (autour) – arrivée d'une majorité de participants

10h30 – éveil corporel : Taï Chi Chuan par exemple

11h30 – atelier de stimulation cognitive : évocation des années 1960

12h30 – préparatif pour le repas et déjeuner

15h00 – jeux de sociétés ou atelier art-thérapie ou atelier cuisine

16h30 – collation

17h00 – départ des participants

 

Il existe des accueils qui proposent des horaires élargis avec des prestations complémentaires, mais leur nombre est très limité.

 

Les participants peuvent être amenés et remmenés par une personne de leur entourage ou par un service de transport spécialisé dans certaines villes qui mettent ce service à disposition de leurs administrés (exemple : Paris Accompagnement Mobilité).

 

 

Coût de l'accueil de jour

Compte tenu du taux d'encadrement nécessaire (environ un professionnel pour cinq malades) et du niveau de qualification pour accueillir et animer les malades, les coûts des accueils de jour sont loin d'être négligeables (sans compter les frais d'hébergement). Sur Paris, par exemple, hors frais de transport éventuel, les coûts (2010) restant à charge des familles les moins subventionnées sont d'environ 60 euros par jour (17 euros avec la subvention maximale qui dépend du coefficient familial).

 

Les frais de transport pour les accueils de jour dépendant d'un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou pour les accueils de jour agréés peuvent être pris en charge (au moins partiellement) par la Sécurité Sociale.

 

Pour que les remboursements soient effectués, il est donc important que l'accueil de jour et le transport qui lui est lié soient indiqués dans le protocole de soins que le médecin traitant mettra en place dans le cadre de la prise en charge des ALD exonérantes.

 

 

Admission

Compte tenu de la diversité des structures, les modalités d'admission dans les accueils de jour peuvent être très variables. Elle peut faire intervenir le médecin traitant, le CLIC, les services sociaux... L'instruction du dossier est faite par la structure administrative de l'accueil de jour qui prend souvent la décision finale en fonction des places disponibles, de l'état du malade, ainsi que de sa capacité à s'insérer dans le groupe social existant. Cela implique parfois des admissions provisoires ou des journées découverte...

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires