Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 09:56

 

 

Eau.jpgBoire abondamment

Même si de temps en temps, il arrive qu'une étude tente de remettre en cause la nécessité de boire abondamment, les spécialistes de la bonne santé recommandent de consommer environ un litre et demi de liquide par jour, en privilégiant l'eau. Le Programme National Nutrition et Santé, sous l'égide du Ministère de la Santé, indique notamment qu'il faut compenser 2,5 litres de pertes d'eau par jour et par adulte en moyenne (transpiration, respiration, élimination...). Il s'agit non seulement :

  • de permettre à l'ensemble des cellules de son corps d'être suffisamment hydratées (le sang est plus acide en cas de déshydratation),

  • mais également de faciliter l'élimination des déchets organiques (tant par les urines que par la transpiration),

  • de protéger sa vessie (les concentrations trop élevées des urines ont tendance à endommager la vessie à long terme),

  • de protéger le cœur, le cerveau et les reins par une meilleure irrigation sanguine,

  • de faciliter la digestion (l'hydratation des selles facilite leur élimination en combattant la constipation)...

 

 

Déshydratation

Toutefois, avec les années, la sensation de soif diminue et il arrive fréquemment que les personnes de plus de 55 ans oublient de boire suffisamment. Pour une personne qui n'a plus toute sa tête, qui commence à oublier certaines habitudes qu'elle avait, il arrive que les consommations d'eau deviennent très faibles, trop faibles et que la déshydratation guette, en particulier en période de (fortes) chaleur(s) ou dans des appartements très chauds et très secs...

De l'extérieur, les symptômes de la déshydratation grave peuvent être observables assez facilement pour une personne prévenue et attentive :

  • la personne déshydratée va moins aux toilettes (et ses urines sont particulièrement foncées),

  • elle peut ressentir des crampes musculaires,

  • elle perd du poids,

  • ses yeux semblent plus enfoncés que d'habitude, ils ont des cernes plus marqués,

  • elle respire plus rapidement,

  • elle semble (très) fatiguée,

  • des signes de perte de vigilance apparaissent,

  • la personne déshydratée semble (très) fatiguée,

  • les facultés intellectuelles s'affaiblissent encore,

  • la personne déshydratée peut même perdre connaissance...

 

En cas de déshydratation forte, il sera nécessaire de consulter un professionnel de santé pour évaluer si des mesures de réhydratation d'urgence spécifiques sont nécessaires.

 

 

Faire boire le malade

Il est donc important que le malade boive abondamment et ce particulièrement pendant les périodes chaudes, mais également en hiver où l'atmosphère intérieure des habitations est plus sèche. A cet effet, il sera important de trouver le moyen de vérifier les quantités d'eau ou de liquides non alcoolisés que le malade aura bu durant la journée : doser un litre et demi dans un récipient adapté et vérifier qu'il a été consommé dans la journée, utiliser une bouteille d'eau de la bonne contenance, compter le nombre de verres d'eau consommés...

Avec certains malades, les risques d'incontinence peuvent être plus importants. Il conviendra alors de prévoir les mesures nécessaires qui peuvent parfois simplement consister à conduire le malade régulièrement aux toilettes.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires