Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 20:49

 

 

Caducée Médecins AlzheimerUn professionnel de santé

Le médecin traitant sera le plus souvent un médecin généraliste, c'est-à-dire, suivant la dénomination de 2004, un médecin spécialiste en médecine générale. Rappelons rapidement qu'un médecin est un professionnel de santé qui a effectué plusieurs années de formation théorique et pratique dans un CHU (Centre Hospitalier Universitaire) avant de rédiger une thèse sur un thème médical (un très large choix est ouvert allant de la clinique à la philosophie en passant par la pédagogie et la prévention) qu'il aura choisi d'approfondir.

 

Diagnostic

Le rôle du médecin traitant est majeur dans le diagnostic, le traitement et le suivi du malade d'Alzheimer. C'est en général le professionnel de santé qui connaît le mieux le patient, son environnement familial, voire social, ses habitudes, ses modes de fonctionnement, ses comportements... et qui va proposer les adaptations des ressources disponibles au cas précis qu'il a devant lui, c'est lui qui, en grande partie, va animer le réseau sanitaire qui va prendre soin du malade.

 

C'est le médecin qui peut repérer des problèmes de fonctionnement cognitif chez certains patients ou qui va participer à leur caractérisation à la demande du patient ou de son entourage. A cet effet, il effectuera quelques tests simples (l'Inserm a préconisé l'utilisation de quelques outils simples pour le diagnostic), quelques questionnements, quelques examens préliminaires, etc. qui vont le convaincre s'il est nécessaire d'aller plus loin, d'effectuer des examens plus approfondis dans un service spécialisé (neurologue, psychiatre ou gérontologue). Il est en effet important de déterminer de quoi souffre précisément un malade, puisque d'autres affections (souvent facilement soignables) peuvent se caractériser par des symptômes proches de ceux de la maladie d'Alzheimer.

 

Protocole de soins

C'est lui ensuite qui, en s'appuyant sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé, va mettre en place le protocole de soins du malade (voir article ALD) et le fera valider par la Sécurité Sociale, ouvrant par là le remboursement à 100% de l'ensemble des soins et traitements pris en charge par ladite Sécurité Sociale. Il est important à ce stade , pour la famille et les aidants, de définir ce qu'il est possible de réaliser et de mettre en place localement : le médecin a lui-même des connaissances qu'il pourra compléter à partir de contacts avec les services spécialisés ou avec ses confrères du monde sanitaire et social. La famille pourra également se renseigner, notamment auprès des associations de familles, sur les ressources disponibles localement pour avoir un dialogue avec le médecin.

 

C'est le médecin traitant qui va suivre le malade de manière très régulière (au moins tous les trois mois) pour adapter les traitements (et notamment les traitements pour d'autres affections dont pourrait souffrir le malade), adapter le protocole de soins, suivre l'évolution du malade et, éventuellement, suivre la santé physique et psychologique des proches. Il pourra conseiller les proches sur les mesures de soins les concernant. Il pourra également conseiller la famille sur les mesures de prévention utiles pour garder des fonctions cognitives en bon état, dans une maladie qui comporte le plus souvent une dimension héréditaire.

 

Mesures de protection

Le médecin pourra également intervenir dans l'évaluation des capacités de conduite d'un véhicule du malade et, si nécessaire, écrire à la commission préfectorale pour faire annuler le permis de conduire d'une personne dangereuse pour elle-même ou pour les autres utilisateurs de la voirie.

Le médecin pourra également intervenir dans le cadre de la protection juridique du malade en écrivant au Procureur de la République dans le cadre d'une mise en place d'une sauvegarde de justice.

 

Une excellente confiance

Bref, le rôle du médecin traitant va être de déclencher le processus de diagnostic de la maladie, d'effectuer le suivi du malade et l'adaptation de ses traitements et d'orienter le malade et ses proches vers les services sanitaires et sociaux disponibles localement.

 

Il est donc important d'avoir toute confiance en son médecin-traitant puisque des questions importantes et personnelles seront à résoudre avec son aide pendant tout le déroulement de la maladie, tant pour ce qui concerne le malade que pour ses proches.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires