Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 16:46

 

 

La vie du malade va changer au fur et à mesure de l'évolution de la maladie. L'article ci-dessous donne de manière succincte les grandes lignes des évolutions et des aides dont le malade aura besoin en fonction du stade dans lequel il se trouve.

 

Premier stade

L'humeur du malade peut évoluer vers plus d'anxiété. Il a tendance à oublier les noms des proches et des amis, se trompe dans les opérations arithmétiques (monnaie, budget...), ne termine pas les activités en cours, se trompe dans les rangements des objets courants...

L'aidant aura à s'impliquer de manière plus importante dans le suivi des comptes, le paiement des factures, le suivi des rendez-vous...

Il conviendra de commencer à réfléchir, avec le malade, aux personnes de confiance à qui il voudra confier la gestion de ses affaires importantes et notamment des questions financières.

 

Deuxième stade

Le patient aura plus de mal à réaliser des tâches courantes seul : toilette, rasage, habillage, déplacements...

Les cycles de veille et de sommeil du malade peuvent se perturber, entraînant des modifications d'humeur et amenant une certaine apathie, une indolence. Ces perturbations peuvent retentir sur le sommeil des aidants entraînant une baisse significative du moral pouvant aller jusqu'à la dépression.

Les mesures de sécurité pour le malade deviennent nécessaires, en particulier, les précautions pour le retrouver rapidement en cas de fugue.

A ce stade, il convient de commencer à réfléchir sur la prise en charge du malade au troisième stade que ce soit à domicile (il conviendra de faire des aménagements significatifs) ou dans une institution (il conviendra de rechercher une institution correspondant aux besoins de la famille, du malade et aux ressources financières disponibles). Un point financier précis est à réaliser à ce moment. Il convient de prendre contact avec les services sociaux qui pourront aider la famille à envisager et classer les différentes options envisageables.

Il est important que les aidants se fassent soutenir durant cette phase qui peut être très difficile physiquement et moralement : famille, amis, psychologues, associations de familles...

 

Troisième stade

Le comportement des malades peut varier dans des proportions importantes allant d'une extinction complète à des comportements hallucinatoires voire à la paranoïa.

La prise en charge du patient fera en général intervenir des tiers, que ce soit en institution à temps plein, en accueil de jour, ou à domicile (infirmière par exemple)...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires