Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 09:32

 

 

 

La maladie d'Alzheimer commence lentement, par des atteintes biologiques au cerveau, qui n'entraînent que des conséquences imperceptibles, en tout cas pour les tiers, dans un premier temps. Petit à petit, pourtant, les premiers symptômes vont apparaître. La personne la plus à même de les remarquer est le malade lui-même qui peut se rendre compte de changements, d'altérations de ses fonctions intellectuelles (déficit cognitif subjectif)... Toutefois, ces évolutions sont souvent mises sur le compte de la fatigue, des conditions de vie, des difficultés que l'on peut rencontrer dans la vie de tous les jours. De ce fait, ce sont souvent les personnes de l'entourage qui tirent la sonnette d'alarme en remarquant les premiers symptômes évidents. Ils relèvent des catégories suivantes.

 

 

Perte de souvenirs récents :

Au début de la maladie, il arrive fréquemment que le malade oublie ce qu'il a appris récemment ou des informations significatives pour lui (noms de personnes ou de lieux, rendez-vous, réunions, réceptions...). Cela peut se manifester par la nécessité de mettre en place des aides-mémoires et autres pense-bêtes.

 

Difficultés de planification ou de résolutions de problèmes :

Des difficultés à organiser des tâches, suivre un plan défini (recette de cuisine, plan de montage, mode opératoire...) ou gérer des nombres (suivi du budget, faire des calculs...) peuvent être d'autres signes de démarrage de la maladie. Cela peut aussi se manifester dans la réalisation de tâches familières, de tâches domestiques courantes (utilisation de l'électroménager), de se rendre en conduisant à un endroit précis et relativement bien connu, à respecter les règles d'un jeu de société... ou par le besoin de se faire aider pour des tâches courantes...

 

Embarras avec le temps et avec l'espace :

Le malade peut être désorienté dans le temps ou l'espace : ne plus savoir quel est le mois, la saison, ne plus savoir où il se trouve, ou comment il est arrivé là...

 

Troubles visuels :

S'il existe de nombreuses causes de troubles visuels, il est possible que certaines difficultés résultent d'un début de maladie d'Alzheimer. Ces problèmes, qui peuvent être un indice, sont loin d'être spécifiques à eux seuls et ils nécessitent donc une exploration. Ils peuvent relever de problèmes de lecture, d'évaluation des distances, de vision des couleurs, de perception des contrastes, de difficultés à se reconnaître dans un miroir...

 

Problèmes de langage :

Des difficultés dans le maniement du langage, des mots... peuvent apparaître soit à l'écrit, soit à l'oral. Cela peut se manifester par des problèmes de conversation (impossibilité de s'y joindre, impossibilité de continuer, répétition en boucle des mêmes propos, difficultés à trouver ses mots, erreurs dans le choix des mots...).

 

Égarement des objets :

Le malade met des objets à des endroits inhabituels puis se révèle incapable de les retrouver. Il perd un objet au cours d'un déplacement puis ne peut plus le retrouver car il ne sait plus quel chemin il a emprunté.

 

Jugement inadéquat :

Des prises de décisions erronées peuvent être faites : achats d'objets sans intérêts ou particulièrement onéreux quant à leur qualité ou quant aux moyens du malade, hygiène personnelle défaillante, ménage négligé ...

 

Isolement :

Le malade se retire d'activités courantes qu'il avait l'habitude faire et plaisir à accomplir : loisirs, activités sociales, activités physiques, projets professionnels... Le malade peut avoir des difficultés à participer à l'équipe sportive à laquelle il appartient ou à terminer un loisir favori... Le malade peut éviter les rencontres car il se sent moins à l'aise.

 

Altérations de l'humeur ou de la personnalité :

Le malade peut devenir confus dans ses propos ou dans ses actes, suspicieux vis-à-vis de personnes précises ou de manière plus générale, déprimé, craintif, anxieux, bouleversé dès qu'il sort de sa zone de confort, irritable quand il sort de ses habitudes...

 

 

 

Tous ces signes ne sont pas spécifiques de la maladie d'Alzheimer. Ce sont des indices qui montrent que quelque chose à changé. Ce peut être l'environnement de la personne qui la trouble, ce peut être la fatigue, ce peut être une maladie, ce peut être un déficit nutritionnel... Cela peut aussi être la maladie d'Alzheimer. Ces différents troubles doivent inciter à s'interroger sur leur origine et, en particulier, à consulter un professionnel qui saura faire les examens complémentaires éventuellement nécessaires.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires